vendredi 29 décembre 2017

Neuroergonomie : comment apprendre à utiliser son cerveau !

La neuroergonomie est née du croisement de l'ergonomie et des neurosciences. Il s'agit de connaître et de bien utiliser son cerveau, pour le rendre plus efficace (et éviter d'être manipulé.e).

La dopamine : un puissant neurotransmetteur

Quand d'autres personnes connaissent mieux votre cerveau que vous, c'est souvent à vos dépens. La ludification (transfert des mécanismes et concepts du jeu dans des contextes réputés non ludiques) n'est pas épargnée par ce phénomène. Nous avons vu dernièrement comment Facebook utilise la ludification pour nous manipuler en jouant notamment sur notre niveau de dopamine. La dopamine est le neurostransmetteur de la motivation et de l'apprentissage, et quand on fait ce qu'on aime, quand on est passionné par ce qu'on fait, notre cerveau libère de la dopamine... Plus vous apprenez avec "amour" pour ce que vous faites et plus vous êtes performant. Et cela même si vous n'avez pas d'argent ! Si dans l'économie des biens et services, il nous faut de l'argent, que nous faut-il pour réaliser des transactions dans l'économie de la connaissance ?

Economie de la connaissance, attention et temps

Selon le conférencier en neurosciences Idriss Aberkane, dans l'économie de la connaissance, les transactions ne se font pas en argent mais en AT : produit de l'Attention X le Temps. Si bien qu'un chômeur a potentiellement plus d'AT qu'un salarié car il a plus de temps pour se consacrer à l'apprentissage. Selon Aberkane, l'école est basée sur la révolution industrielle : elle a 200 ans seulement. Ce n'est pas l'enseignement traditionnel, contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire. L'enseignement traditionnel, c'est par exemple Léonard de Vinci qui était précepteur de François 1er, et dont l'enseignement s'adaptait au roi et pas l'inverse. Mais tout le monde n'est pas roi ! Alors comment ludifier l'éducation ?

Le jeu pour capter l'attention

La ludification est un des moyens que l'on a pour capter l'attention. Les jeux vidéo et le jeu en général ont un formidable pouvoir de captation de l'attention. On se demande souvent : est-ce que les jeux vidéo rendent idiots ? Rien n'est moins sûr... On sait par exemple que les meilleurs joueurs de World Of Warcraft sont régulièrement engagés par Google à des salaires très élevés. Le jeu c'est du sérieux ! Nous avons abordé dernièrement la théorie des jeux de John Nash sur la coopération et la bienveillance qui marche très bien dans ce qu'on appelle les jeux à somme nulle : si je vous donne 100 euros, cela fait -100 euros pour moi et + 100 euros pour vous : 100-100 = 0, c'est un échange à somme nulle. Pour les bien immatériels ce n'est pas pareil. Les échanges sont à somme positive. La connaissance est un bien immatériel. Si je vous donne de la connaissance, cela ne va pas m'enlever de la connaissance. Et en échange je reçois votre attention et votre temps. Voici une petite vidéo d'Idriss Aberkane sur la neuroergonomie qui ne nécessitera que 10 minutes de votre attention et de votre temps.

La neuroergonomie selon Idriss Aberkane : + 25 pts !

Arnaud Druot

Auteur et éditeur

Arnaud Druot est le fondateur de Viralbooster. Spécialiste de la gamification(ludification), Arnaud est également rédacteur web.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire