dimanche 17 décembre 2017

Rôle de la dopamine dans la motivation et l'apprentissage

Si vous vous êtes déjà senti.e nonchalant.e pour démarrer un nouveau projet, concentrez-vous sur la joie que vous procurera la réalisation de ce projet ! C'est ce que disent les chercheurs de l'Université du Michigan....

La dopamine : neurotransmetteur de la récompense

Le fait de démarrer un nouveau projet et surtout la joie de l'achever (même par anticipation), agissent sur le taux de dopamine. Ce qui explique la plus ou moins grande motivation à commencer un projet et surtout la satisfaction éprouvée quand le travail est réalisé. Dans une étude, les chercheurs Arif Hamid et Joshua Berke, professeur de psychologie et de génie biomédical, soutiennent que les niveaux de dopamine augmentent quand on est en train de vivre une situation favorable pour obtenir une récompense. Ce message aide les gens à décider comment travailler avec ardeur pour atteindre un objectif, tout en leur permettant d'apprendre de leurs erreurs."Nous fournissons un nouveau compte-rendu théorique de la façon dont la dopamine affecte l'apprentissage et la motivation simultanément", a déclaré l'auteur principal de l'étude. Depuis de nombreuses années, les chercheurs savent que la dopamine est importante pour la motivation, le mouvement, l'humeur et l'exécution des activités réalisées avec "énergie". Des aspects de ces fonctions dopaminergiques sont mis en évidence dans des troubles, tels que la maladie de Parkinson et la dépression. Les drogues qui augmentent les niveaux de dopamine dans le cerveau, comme la cocaïne ou les amphétamines, produisent des sentiments euphoriques de bien-être, en plus d'une excitation et d'une attention accrues.

 Dopamine et addiction : + 25 points !

Des changements qui affectent le cerveau

En plus d'affecter l'humeur et le comportement immédiats, la dopamine produit également des changements dans le cerveau qui persistent, parfois pendant toute la vie. «C'est en gros ce que nous faisons quand on évoque des souvenirs de l'odeur de nos biscuits préférés ou le logo de McDonald qui prédisent de délicieuses récompenses riches en calories», a déclaré Arif Hamid.
La dopamine augmente quand une personne perçoit des stimuli qui prédisent des récompenses et un mécanisme d'apprentissage dans le cerveau - un concept semblable au chien du physiologiste russe Ivan Pavlov entendant la cloche et salivant à l'avance en réponse aux stimuli.
Arif Hamid a déclaré que le mécanisme précis de la façon dont un neurotransmetteur peut atteindre à la fois des fonctions stimulantes et d'apprentissage est contre-intuitif, et de nombreuses décennies de recherche neuropsychologique ont tenté de comprendre exactement comment cela fonctionne.
Une théorie, défendue par les psychologues M Kent Berridge et Terry Robinson, suggère que le taux de dopamine est lié aux actions dirigées vers les objectifs souhaités. Par exemple, des rats qui n'ont presque pas de dopamine dans le cerveau ne récupèrent pas les aliments à quelques centimètres d'eux quand ils sont affamés. Une autre théorie suggère que la dopamine est un «signal d'enseignement», comme un entraîneur qui dit à son joueur «bon travail !» ou «mauvais travail !» pour encourager une récompense future. Dans la présente étude, les chercheurs décrivent les fluctuations de la dopamine comme un encouragement pour motiver la personne. La ludificaton (transfert des mécanismes du jeu dans un contexte à priori non ludique) quand elle s'appuie sur des mécanismes de motivation intrinsèque (contenus pédagogiques ludiques en eux-mêmes) et extrinsèque (points et récompenses par exemple) pourrait donc contribuer à booster votre taux de dopamine !

Arnaud Druot

Auteur et éditeur

Arnaud Druot est le fondateur de Viralbooster. Spécialiste de la gamification(ludification), Arnaud est également rédacteur web.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire