vendredi 8 décembre 2017

Le jeu est-il fait pour les adultes ?

Un spécialiste américain du jeu a mené une étude sur des détenus. Il a constaté que de nombreux délinquants avaient très peu joué avec leurs camarades étant petits. Selon le chercheur, ils n'auraient pas appris à réguler leurs émotions.

Le jeu peut nous apporter beaucoup en tant qu'adultes


La propension à la violence pourrait donc aussi venir d'un manque de jeu. A l'âge adulte, le jeu peut néanmoins devenir un problème quand il se transforme en addiction. Les adultes qui continuent à jouer avec enthousiasme ont tendance à déranger et à être mal vus. Pourtant, le jeu est bien plus qu'une occupation puérile et stérile. Il nous réapprend sans cesse les règles qui régissent notre culture et notre société. Certains philosophes qui se sont penchés sur le sujet, estiment même que sans les jeux de construction, il n'y aurait pas d'architecture. Que sans les jeux de rôle de notre enfance, le théâtre n'existerait pas. Ou bien que sans expérience ludique, il n'y aurait aucun progrès. La science, la culture, la société : tout dépend du jeu, cet espace de création essentiel et universel. Les enfants peuvent jouer autant qu'ils veulent mais un adulte qui joue s'attire souvent les regards moqueurs et méprisants. Mais le jeu peut aussi être une affaire de grands. Le jeu peut nous apporter beaucoup en tant qu'adultes. Il ne s'agit pas de compétences techniques comme le calcul mental. On en apprend beaucoup sur ses partenaires de jeu mais aussi sur soi-même. Cela permet aussi de réfléchir à la place qu'on occupe dans un groupe. On peut dire qu'il y a une meilleure acceptation du jeu, en particulier parmi les quadragénaires d'aujourd'hui qui sont en quelque sorte les faiseurs d'opinion de la société actuelle. Il est d'ailleurs intéressant de noter qu'il s'agit de la première génération à avoir grandi avec les jeux vidéos. C'est un facteur clé. A la différence d'autres jeux, les jeux vidéos ne sont pas restés cantonnés à l'enfance. Ils nous ont accompagné en grandissant. C'est une des raisons pour lesquelles on accepte plus facilement le jeu, surtout dans cette classe d'âge. La réalité et le jeu sont étroitement liés. La bonne nouvelle, c'est que nous pouvons aussi transformer le petit train-train quotidien en jeu. Cette nouvelle tendance est née à travers la recherche sur le jeu et les comportements. Et elle s'appelle ludification...

Arnaud Druot

Auteur et éditeur

Arnaud Druot est le fondateur de Viralbooster. Spécialiste de la gamification(ludification), Arnaud est également rédacteur web.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire