mardi 12 décembre 2017

Game studies : quelques définitions...

Originellement, lorsque l'on parle de sciences du jeu, on fait référence à la narratologie ou encore à la ludologie. Mais aujourd'hui, les sciences traditionnelles se sont incluses dans l'étude des jeux et des jeux vidéo. C'est la cas notamment de la sociologie et de l'économie. Et tout ce mix a été regroupé sous l'appellation de "game studies"...

Serious games, game design, gamefulness... : des concepts-clés

Lorsque l'on va faire référence au game studies aujourd'hui, on fait référence à l'étude complexe des jeux et des jeux vidéo. Et ce nouveau champ de recherche a amené de nouveaux concepts comme le concept de gamification (ludification en français) ou encore le concept de serious game (jeux sérieux en français). Nous allons donc nous intéresser au concept de ludification. S'il est aisé de trouver des bannières publicitaires sur internet faisant appel aux jeux vidéo, il y aussi des applications qui ont reçu un succès critique qui ont inclus des éléments de game design dans un autre concept et dans un autre contexte. Ça a été par exemple le cas de Foursquare. Et cette inclusion d'éléments de game design dans un nouveau contexte est ce que l'on appelle la ludification. Ainsi, ce processus de ludification se définit comme l'ajout de composants d'un jeu dans un contexte autre que celui-ci. Et si tout le monde est d'accord pour dire que la ludification existe bel et bien, il convient tout de même de revenir sur son évolution et sur sa définition. Le terme de ludification apparaît pour la première fois en 2008 dans l'industrie des médias numériques. Si en parallèle d'autres termes émergent comme "jeu productif" ou "fun way" c'est le terme de ludification qui a su s'imposer en tant que mot-valise. Malgré cela, le terme est tout de même critiqué car trop simplificateur d'une réalité plus complexe. Ian Bogost est allé jusqu'à parler d'exploitation games afin de connoter négativement cette pratique. En effet, amener des mécaniques de jeu pour améliorer la productivité des salariés, cela peut être interprété de bien des façons. Malgré cela, le terme est tout de même de plus en plus utilisé et cela s'explique du fait que le jeu et le jeu vidéo sont de plus en plus présent dans notre vie de tous les jours. Et aussi cela s'explique parce qu'aujourd'hui on sait qu'il est très facile d'inclure des éléments de game design dans d'autres sphères que les jeux. Bien que l'utilisation du terme soit récente, l'idée qu'il représente fut déjà formulée dans les années 1980. En même temps d'autres concepts ont émergé : c'est le cas notamment de la notion de "gameplay" qui se compose d'un côté par le "gamefulness" qui mesure la qualité de la jouabilité et par le "playfulness" qui se définit comme l'ensemble de possibilités du jeu. Et cet ensemble comprend l'expérience du jeu et les qualités liées à la jouabilité. Donc vous voyez que le terme de ludification est loin d'être le seul terme à connaître quand on parle de game studies....

Arnaud Druot

Auteur et éditeur

Arnaud Druot est le fondateur de Viralbooster. Spécialiste de la gamification(ludification), Arnaud est également rédacteur web.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire